Mon fils, ce privilégié…

Capture d’écran 2015-09-04 à 10.35.49

On en a déjà beaucoup parlé avec mon chéri, le fait que notre fils va grandir dans un foyer ou on va faire en sorte qu’il ne manque de rien et qu’il ne ressente aucun manque surtout.

On vient tous les deux d’un milieu « populaire », j’entends par là que nos parents respectifs ont connu de belles galères quand on était petit, qu’on a grandit dans un quartier populaire, et qu’on a manqué de rien malgré le budget serré de nos parents.

Depuis qu’il est né, mon fils a tout ce qu’il lui faut, il est bien habillé et a largement de quoi faire dans son dressing, il a sa chambre à lui, nous sommes propriétaires de notre appartement (ce qui n’est pas le cas de nos parents), on fait pas mal de loisirs avec lui, payants ou non, et dans peu de temps on part en voyage, c’est à tous notre première fois en avion…

Mais quand je vois l’actualité, qui je pense n’a échappé à personne et a dû toucher tous les parents du monde en plein cœur, ce drame au large de la Turquie, qui me pousse à écrire aujourd’hui tant ma tristesse est grande,  je me dis que même si mon fils avait moins que ce qu’il a actuellement, il serait encore très heureux !

Ces inégalités dans le monde, ces pays où les gens ne se sentent tellement plus en sécurité que le désespoir et la peur les poussent à fuir au péril de leur vie, qu’ils ne voient que peu d’avenir pour leur propre enfants, me pousse à me dire qu’il faut véritablement mettre les vrais problèmes mondiaux au premier plan.

Je ne prétends pas tout savoir, bien au contraire, mais je pense, et ce n’est que mon point de vue, n’en déplaise à certains, que ces inégalités sont avant tout la faute des puissants de notre monde, et je trouve triste de voir que la vie pèse moins lourd dans la balance que le profit.

Alors oui, mon fils est désormais un privilégié du monde, parce qu’il est en bonne santé, qu’il a accès à l’éducation, qu’il mange à sa faim, qu’il s’amuse et va pouvoir garder son insouciance pendant encore de nombreuses années ! Chaque enfant devrait pouvoir avoir cette chance dans la vie !

(Les images de ces enfants me hantent depuis hier, je n’arrête pas d’y penser et mes larmes coulent malgré moi, quand je pense que ce pourrait être mon enfant à leur place, et je me rend compte la chance que j’ai de vivre comme je vis, et de l’avoir à mes cotés sans craindre pour sa vie !)

Publicités

Une réflexion sur “Mon fils, ce privilégié…

  1. Je viens seulement de découvrir l’actualité déprimante de ces derniers jours… Pas de commentaire très constructif, mais juste pour dire que je suis, moi aussi, une maman d’enfants privilégiés. Mon impuissance devant de telles images me sape le moral. J’espère pouvoir protéger mes filles le plus longtemps de la triste réalité du monde actuel. Bonne soirée

    Aimé par 1 personne

Pour les petits mots, c'est par ici !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s